Appel de l’Assemblée Générale Féministe Universitaire de Bordeaux – 10/04/2013

Nous, Assemblée Générale Féministe Universitaire, réunie à Bordeaux suite à l’appel du Collectif féministe bordelais contre les violences sexistes dans l’enseignement supérieur, le mercredi 10 avril 2013, composée de 80 étudiantes et étudiants, membres du personnel des Universités de Bordeaux, militantes et militants, déclarons poursuivre le combat contre le sexisme et les discriminations à l’égard des femmes et des personnes non-hétérosexuelles.

Lutter contre le sexisme et ces discriminations au quotidien, sous toutes leurs formes d’oppressions (harcèlement sexuel, agressions sexuelles, viols) est un combat de tous les instants, qui nécessite d’être mené collectivement. Tant que les femmes et les personnes non-hétérosexuelles subissent des pressions et des agressions sur leur lieu d’étude et de travail, cette lutte est nécessaire. Tant que le silence sur ces délits et ces crimes se perpétue, l’existence de telles actions trouve toute sa légitimité. Tant que la banalisation du sexisme et des discriminations touche l’Université, nous la dénonçons.

Pour lutter contre le sexisme et les discriminations à l’égard des femmes et des personnes LGBTIQ (Lesbienne, Gay, Bi, Trans, Intersexe, Queer), nous exigeons :

  • La mise en place d’une cellule de veille contre le harcèlement sexuel et le sexisme dans tous les campus universitaires ;
  • La nomination d’un-e chargé-e de mission égalité femmes-hommes dans toutes les universités et les grandes écoles ;
  • La mise en place de formations sur la question du harcèlement sexuel pour tou-te-s les personnel-le-s des Universités ;
  • La mise en place de cours sur le genre dans toutes les universités et écoles ;
  • La mise en place de cours d’auto-défense féministes dans toutes les universités et les écoles ;
  • La fin des financements par les universités des associations organisant des évènements sexistes ;
  • Que des sanctions soient prises à l’encontre des enseignant-e-s et étudiant-e-s qui commettent des actes sexistes ;
  • Le retrait de la plainte déposée par la direction de l’IEP de Bordeaux contre les militant-e-s du Collectif féministe bordelais contre les violences sexistes dans l’enseignement supérieur.

Dans un climat d’agressions contre les femmes et les personnes non-hétérosexuelles, notamment contre l’égalité des droits entre personnes homosexuelles et hétérosexuelles, nous appelons :

  • A participer à la cellule de veille interuniversitaire contre le harcèlement sexuel et les violences sexistes ;
  • A participer à la marche bordelaise contre l’homophobie et la transphobie le samedi 18 mai, place Rohan, 20h30 ;
  • A organiser une manifestation féministe au mois de juin à Bordeaux, une manifestation de nuit sur les campus à la rentrée prochaine, pour se réapproprier les lieux dans lesquels nous étudions et travaillons ;
  • A recueillir et archiver les propos ou objets sexistes et homophobes, afin de les rendre visibles et briser le silence (à travers par exemple l’instauration d’un « mur du sexisme » permettant de dénoncer publiquement tout acte sexiste au sein des universités) ;
  • A l’organisation d’Assemblées Générales Féministes et à la formation de collectifs féministes sur tous les campus de France.

Nous appelons à une prochaine Assemblée Générale Féministe Universitaire à Bordeaux le 22 mai 2013 à 19h00, à Broca-4 (Université Bordeaux-2, Victoire).

L’Assemblée Générale Féministe Universitaire de Bordeaux, le mercredi 10 avril 2013.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s