Communiqué de l’atelier genre sur la plainte de l’IEP visant le Collectif féministe bordelais contre les violences sexistes dans l’enseignement supérieur

L’atelier genre a appris avec consternation la convocation à l’hôtel de police pour ce lundi 6 mai de d’une élue étudiante et d’un élu étudiant syndicalistes de l’IEP de Bordeaux dans le cadre de la plainte contre X pour diffamation visant le collectif féministe bordelais. Nous nous étonnons de cette convocation transmise par la direction de l’IEP qui intervient une semaine avant les examens des étudiants.

Dans un souci d’apaisement et dans une volonté de dialogue autour des problèmes de harcèlement et de discriminations à l’université, l’atelier genre avait demandé le retrait de cette plainte qui a pour effet de décourager davantage les victimes de harcèlement de faire valoir leur droit, de jeter la suspicion sur les personnes qui les soutiennent et de dissuader tout signalement de ces faits.

L’atelier genre réitère donc sa demande que cette plainte soit retirée sans délai et que la lumière soit faite sur le devenir de la plainte concernant les pages facebook masculinistes, sexistes, homophobes et racistes.

 Il serait inacceptable et d’une gravité extrême que la seule plainte maintenue soit celle visant le collectif féministe bordelais.

Pour l’Atelier genre (Bordeaux), Magali Della Sudda, Gwénaëlle Le Gras, Eric Macé, Nicole Ollier, Marion Paoletti, Geneviève Sellier, Yves Raibaud, Dominique Picco, Elisabeth Hoffman

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s